• CCSC

Soutien helvétique aux jeunes congolais créateurs d’entreprises à Kinshasa

Redynamisation de la diplomatie commerciale par l’appui de la Chambre de Commerce et d’Industrie Suisse-RDC.


Diplomatie commerciale : La coopération suisse joint ses efforts aux actions entreprises par le Gouvernement de la République Démocratique du Congo pour apporter son soutien aux jeunes congolais créateurs d‘entreprises.


La genèse du projet KIC


Le projet Kinshasa Innovation Center (KIC) est conçu par la Chambre de Commerce et d’Industrie Suisse - République Démocratique du Congo (CCSC) en collaboration avec les Facultés des Sciences de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et de l’Université de Genève (UNIGE). Le KIC a obtenu le financement de l’Ambassade Suisse à Kinshasa pour sa mise en œuvre et a pour objectifs de permettre l’identification, l’incubation et la maturation des idées innovantes en vue de promouvoir l’innovation en République Démocratique du Congo. Cette démarche de la CCSC renforce la coopération scientifique existante entre l’UNIGE et l’UNIKIN pour encourager les échanges des expertises et le transfert de technologie entre l’Université de Genève et les institutions académiques congolaises. Pour cela, le projet de la CCSC a pour finalité de créer des synergies de compétences et des opportunités de rencontres au bénéfice de l’économie, ceci en vue de contribuer à l’émergence d’une culture entrepreneuriale en RDC, par la mise en place des modules de formation pour l’accompagnement des jeunes entrepreneuses et entrepreneurs. Le projet KIC compte faire bénéficier à ces jeunes le coaching, le support technique à la création des entreprises par la mise en place des ateliers et cycle de pré-incubation des entreprises.

En effet, fruit des différentes initiatives de la CCSC dans le secteur universitaire et entrepreneurial, le projet d’accompagnement KIC est un canalisateur d’idées inspiré des expériences helvétiques de mise en commun des milieux académiques, des promoteurs d’entreprise et du secteur privé. Les filières encouragées découlent du programme de soutien existant entre l’Université de Genève à l’Université de Kinshasa et permettront de valoriser les travaux de recherche fondamentale par une transposition pratique de ceux-ci au travers des projets entrepreneuriaux dans le secteur privé. C’est dans cet ordre d’idées que la CCSC porte sa contribution à la création d’entreprises au départ des universités tant à Kinshasa que dans l’ensemble de la RDC. La démarche consiste résolument à favoriser une réorientation des cursus académiques vers des thématiques plus innovantes, pour permettre aux institutions universitaires congolaises de devenir également des incubations pour entrepreneurs. A cet effet, dans le souci d’assurer la durabilité du projet KIC, la CCSC contribue sur fonds propre et sollicite l’apport de ses partenaires financiers.


Les dates clés


Pour rappel, la Chambre de Commerce suisse RD Congo a été créé officiellement en mars 2015. De manière générale, ses objectifs sont de promouvoir le développement des relations économiques et commerciales entre la Suisse et la RDC. A ce titre, elle s’est attelée plus particulièrement depuis sa création à mettre en avant des PME/PMI suisses et congolaises opérant dans différents secteurs, notamment l'énergie verte, l'agriculture, la finance, le numérique, l’assainissement, le transport et l’assurance. La CCSC a également développé à travers ses partenaires, une expertise reconnue en matière de renforcement des capacités et de mise en œuvre des politiques publiques sur le thème du « local content ». C’est dans ce cadre qu’elle avait organisé une série de conférences thématiques en RDC et en Suisse notamment en collaboration avec l'Ambassade suisse en RD Congo.

Ce projet KIC est l’aboutissement d’un long processus qui a fait suite à la visite officielle effectuée par le Ministre de l’agriculture, le Ministre de l’Industrie, le Ministre délégué à la Primature et le Directeur de Fonds de Promotion Industriel de la RDC en 2017 à Genève auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Genève (CCIG). A la suite de cette rencontre, une mission d’exploration du rectorat de l’Université de Genève a été organisée à Kinshasa en 2018. Au terme de ces visites institutionnelles de haut niveau, une convention de partenariat a été élaborée au travers des échanges des courriers entre le Doyen de la Faculté des Sciences de l’UNIKIN, le Prof Alain Musesa Landu, en juin 2019, la faculté des sciences de l’environnement de l’UNIGE, le Prof John Poté et Emile Luhahi, Président de la CCSC, pour formaliser la création du KIC. Et lors du premier Swiss Business Day organisé le 31 juillet 2019 en partenariat avec l’Ambassade suisse de la RDC à Kinshasa, la CCSC avait mis en avant l’innovation et l’entreprenariat comme thématiques majeures abordées lors de cette journée inoubliable avant la commémoration de la fête nationale suisse du 1er août.


L’accord de collaboration


En vertu de l’accord de collaboration signé le 25 février 2020 par Roger Denzer, Ambassadeur de la Suisse en RDC, Emile Luhahi, Président de la CCSC, concernant l’implémentation d’un centre d’innovation et de création des entreprises pour les jeunes à Kinshasa, les principales activités du projet KIC ont connu une effectivité d’exécution malgré la pandémie de COVID-19, cela grâce aux réseaux sociaux notamment par WhatsApp et par courrier électronique. Pour sa gouvernance, le projet KIC est composé d’un Comité de Pilotage, de l’Equipe opérationnelle, des Intervenants et des Mentors. En termes de pilotage opérationnel, le KIC fonctionne avec une structure de coordination bicéphale basée concomitamment à Genève et à Kinshasa. L’équipe est composée de la manière ci-après :


Pour la CCSC :

- Dr Richard Mukundji, Coordonnateur ;

- Dr Trésor-Gauthier Kalonji, Responsable de Programme ;

- Gisele Muller, Responsable Communication ;


Pour l’UNIKIN :

Dr Crispin Mulaji, Point Focal.


Après six mois d’un travail acharné, le projet KIC entre dans sa deuxième phase, avec la prise de service de Daniel Freihofer en qualité de Chef de mission adjoint de l’Ambassade de Suisse à Kinshasa en République démocratique du Congo.

Le projet bénéficie du concours des partenaires importants tant publics que privés comme le groupe genevois 4I Invest spécialisé dans les partenariats publics et privés, du bureau Afrique de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle pour les aspects liés à l’innovation, de l’Institut de Recherche en Géopolitique et Stratégique pour les questions juridiques et économiques. Ces partenaires sont résolus à accompagner ce projet pilote pour son aboutissement harmonieux qui débute par la province pilote de Kinshasa. Il devrait être étendu et poursuivi dans les autres villes universitaires de la RDC, notamment Lubumbashi, Kisangani, Bukavu, Goma, Mbuji Mayi, Kananga et Mbandaka. Le principe consiste à réunir le secteur privé, le secteur académique et le secteur public autour d’un projet entrepreneurial.


Les projets retenus et l’approche préconisée


Au terme d’une sélection rigoureuse, la CCSC a retenu 16 projets en tenant compte de l’égalité des genres et l’autonomisation économique des femmes. Pour ce faire, 6 projets sur 16 sont portés par des jeunes entrepreneuses et le 10 autres par les jeunes entrepreneurs.


L’ensemble des projets couvre les filières ci-après :

  • Agro-alimentaires et Sécurité alimentaire,

  • Agriculture et pisciculture, Informatique,

  • Numérique et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication,

  • Éducation,

  • Sanitaire,

  • Recyclage de déchets plastiques,

  • Assainissement et hygiène

  • Énergie.


Le KIC vise l'amélioration de l'écosystème des affaires et des investissements. Il travaille à fournir le soutien à la fois du côté de la demande et du côté de l'offre du marché. Du côté de la demande, le projet KIC préconise de répondre aux contraintes des jeunes entrepreneurs en ce qui concerne leur aptitude à développer les capacités opérationnelles et mobilisatrices d’un capital entrepreneurial essentiel au développement de

leur entreprise. Du côté de l’offre, pour les investisseurs, le KIC agit comme un intermédiaire neutre et s'attaque directement aux obstacles tels que l'information asymétrique et les coûts de transaction élevée, en améliorant la compréhension du marché et la diminution du coût de la diligence raisonnable pour les bailleurs de fonds et les investisseurs. Ainsi donc, le KIC se présente comme un support de l’écosystème entrepreneurial congolais pour la création des plans des affaires, le changement de statuquo, l’encouragement à l’acquisition d’expérience et d’expertise entrepreneuriale.


La méthode d’approche prônée par le KIC est de permettre aux jeunes créateurs d’entreprises de mettre en œuvre leurs idées et les concrétiser par la recherche et l’obtention de financement, surmonter les obstacles et renforcer l’esprit d’entrepreneurial.

Pour ce faire, les modules aborderont les thèmes sur les qualités d’entrepreneur, la faculté de prendre des risques afin de braver les esprits défaitistes et faire le meilleur choix sur ce qu’on est en mesure de mieux entreprendre. Les ateliers permettront aussi aux entrepreneurs en herbe de prendre conscience que leurs expertises sont uniques et constituent la clé de leur réussite.

Dr Richard Mukundji, Coordonnateur

45 vues
Contactez-nous

** Nous avons un délai de réponse de 3 jours. Passé ce délai, merci de consulter vos SPAM/courrier indésirable avant de nous recontacter

ADRESSE

59 RUE DU RHÔNE

1204 GENEVE, SUISSE

(sur rendez-vous uniquement)

----

5 Avenue du Militant Hangar Sicotra

Aéroport de Ndolo -

Commune de Barumbu, Kinshasa,  RDC

info@ccsc.ch

+41 22 810 88 68

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et suivez toute l'actualité de la CCSC.
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Icône social Instagram
  • Blogger Icône sociale